Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3645 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Kuranes, Neurobioboy, Zucht.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1375 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
- EXceed 3rd Jade Penetrate Black Package
Les 15 derniers...


Google+
Quelques données :
Sortie en 1989
M6800 16bits à 7.61 Mhz
Audio : Z80 à 3.58 Mhz
64k de Ram, 1Mo de Rom
Affichage en 320*224
512 couleurs, 64 simultanément
Page 1/5
Au sommaire de ce dossier
La star des consoles
L'historique de la bête : deux pages d'un rapide historique du parcours de la machine, sans prétentions à la vérité finale.
10 shoots incontournables : une sélection (pas un top 10), de 10 grands titres pour avoir une bonne idée su "style" megadrive.
Le fichier ShmupGens : tous les jeux megadrive testés sur shmup.com, en une seule archive.

Le règne des années 90
Cet âge d'or du jeu vidéo (et particulièrement du shoot them up) qu'ont été les années 90 a été le théâtre des grands clashs vidéo ludiques: Atari contre Amiga, Sega contre Nintendo...
Dans ce contexte compétitif, la grande arme de la marque qui allait devenir célèbre entre autre grâce à un petit hérisson bleu a été sans conteste la Sega Megadrive, une des toutes premières consoles 16 bits.

La machine dispose d'une très vaste ludothèque comportant, joie, un bon nombre de shoots (sans doute dans les environs de 70). Le style megadrive en matière de shoots est varié: on y trouve des exclusivités ainsi que des portages plus ou moins heureux, une bonne répartition des différents types de scrolling, bon nombre de jeux au style ou au gameplay novateur.
On note cependant une tendance aux tonalités sombres, avec pas mal de jeux donnant dans le glauque ou le lugubre, sans doute une conséquence de la cible plus adulte visée par la console (difficile de trouver l'équivalent de jeux comme Gynoug chez Nintendo, marque se concentrant depuis ses origines sur un public jeune).

Une "shmupothèque" très riche donc, qui comporte ses stars (les Thunder Force, Gaiares, M.U.S.H.A., etc...) et aussi ses bouses baveuses, avec d'authentiques morceaux de bravoure du "Worst Of Shmup" tels que Curse, Divine Sealing ou l'immonde Magic Girl.
Autant de jeux que nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir, par ce petit dossier et son archive ShmupGens!




Suite : Historique de la megadrive