Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3671 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Gnomon, Puy0 Puy0, RetroDarkshooter17.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Raiden
Rafflesia Raiden 2
Lynx Année : Testé par Tous les articles de Yace
Editeur : Telegames Dernière màj. le 31-01-2010
Un joueur
Scrolling Vertical








Vous vous rappelez laLynx d'Atari ? Une première dans le monde de la console portable (enfin portable c'est beaucoup dire vu la taille du mastodonte !). Une console couleur qui d'ailleurs misait énormément sur cet aspect, Atari avait d'ailleurs lancé un slogan sans équivoque à cette époque (vers 1992-93) : " A ce prix-là, qui va encore jouer en noir & blanc ?"
Aujourd'hui, la Lynx est hors circuit, même si certains développeurs semblent lui témoigner encore un peu d'interêt (notamment par la sortie récente du shmup Zaku, mais bon vous le savez déjà si vous êtes un habitué des news du site).

Eh bien grâce à l'émulation, on peut enfin prendre sa revanche sur le temps ! Moi qui bavais sur cette console à l'époque (mine de rien, elle offrait quand même quelques titres sympa dont certains comme Batman Returns, Toki, Klax ou encore Shadow of the Beast sont passés à la postérité ! Je me souviens aussi de l'adaptation Lynx du Dracula de Coppola, un jeu d'aventure excellent mais tout simplement dépourvu de sauvegarde et de password !), et en 1997, un classique de notre art était porté sur la bécane par l'équipe de Telegames : Raiden, qu'on ne présente plus.

Et pourtant, ce jeu est le sujet de la présente review. Si vous ne connaissez pas Raiden, ben soit vous venez de débarquer dans le monde du jeu vidéo, soit vous avez passé les 20 dernières années sur une île deserte coupée du monde, tant ce shmup a d'une part gagné ses galons de classique et d'autre part engendré une considérable descendance. Sur Lynx, ce titre comporte quelques subtilités qui rendent cette version unique.

Premier détail amusant, on joue désormais le Raiden bleu et plus le rouge. Second détail qui attire de suite la sympathie : le souci de détail graphique qui faisait l'aura (ou au moins une partie de l'aura) de l'original en arcade est bien présent ici. Mais passésces deux points, on se retrouve assez curieusement désappointé....

Pourquoi curieusement ? Disons que la réalisation technique est franchement excellente. Oui, tout est très bien géré à l'écran, les sprites sont de grande taille et détaillés (les gros engins qui lâchent leur floppée de tir sont rutilants, vraiment), les éléments de décors fidèles...Mais de cette excellence découlent paradoxalement ce qui fait le naufrage de cette version. Je m'explique : la taille de l'aire de jeu aurait du faire réfléchir les programmeurs qui n'ont pas cogité opportun de revoir la taille des sprites à la baisse ! C'est à dire qu'avec 3 ou 4 sprites ennemis à l'écran, on est tout simplement coincé. ET oui, la marge de manoeuvre est très réduite et arrivé vers le niveau 3, elle est quasiment nulle. Rien que les vaisseaux-bonus sont de vrais calvaire à abattre, tant par leur taille que par leur endurance...
De plus, les options de tir (bleu et rouge comme d'hab') ont un défaut inverse à celui de l'arcade. En salle, on prenait souvent un item au moment où il changeait de couleur, et paf, on se retrouvait avec le tir qu'on ne voulait pas ! Et bien ici non, les items mettent un temps fou à changer de couleur ! Et comme leur couleur de base alterne, on se trouve obligé d'attendre pour faire augmenter sa puissance, rageant. J'ai même vu des items de tir disparaitre de l'écran avant même d'être passés à l'autre couleur...Une faute de gameplay que je juge rien moins qu'impardonnable. Et mourir signifie reprendre à poil, et là, vu la taille et la résistance adverses, c'est la fin. Et quand se créer une puissance de feu est déjà difficile...

La partie sonore est également assez médiocre : sons à peine identifiables et bruitages vraiment pisseux. Bref, c'est mauvais de ce coté-là aussi...

Et voilà comment une perspective ma foi excitante (jouer à Raiden sur console portable !) se transforme en un coup d'essai totalement médiocre, la faute à la qualité de la gestion des sprites, aussi étonnant que cela puisse paraitre ! En réduisant à l'échelle la taille des ennemis et en corrigeant le défaut des capsules d'arme, on aurait eu une très bonne version, mais hélas le jeu pêche par un gameplay totalement bâclé, la progression se fait avec trop de mal, pour ma part, j'ai clairement eu l'impression de jouer à un Raidenoù tout était calculé...sauf la jouabilité. Or, même difficile, un jeu doit rester jouable. Et si les programmeurs pensent que c'est en sabordant le gameplay qu'on participe à la difficulté d'un jeu...Messieurs, je me permets de vous dire qu'en massacrant les contrôles comme ceci, vous n'aboutirez qu'à une chose : faire que le joueur au mieux range le jeu en vue le revendre, au pire le jette aux ordures.

Marrant en tous cas : si Raiden est désormais un classique, on peut se rendre compte que ses portages console vont clairement du pire au meilleur, les versions PCE, PCE Super CD rom et PSX sont franchement excellentes, là où les versions Jaguar, MD et SNES sont d'authentiques plantages.

Graphisme : Très fidèles à l'original et accessoirement la seule réussite de ce soft.
Son : Toute la partie sonore est à la ramasse.
Avis du testeur :
4/10
Avis de 6 visiteur(s), moyenne : 5.3
5/10
Vos commentaires sur Raiden ( Ajouter un com)
, le 03/10 à 18:03 :
PFFFF, le 02/02 à 17:07 :
Pffff, le 02/02 à 17:06 :
, le 01/02 à 18:23 : Du coup, il se joue en Tate ?! les screenshots sont sympa en effet, dommage que le reste ne suive pas.
Page n°[1]