Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3674 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Johntimber, Mpierrem5, Bluefly.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Trevor McFur in the Crescent Galaxy
Trax Trigger Heart Exelica
Jaguar Année : Testé par Tous les articles de Yace
Editeur : Flare2 / Atari Dernière màj. le 08-11-2010
Un joueur
Scrolling Horizontal






Lorsque Trevor Mc Fur in the CRescent Galaxy fut présenté lors du printemps 1993 (j'en avais vu la preview dans Televisator 2 à l'époque), on ne pouvait qu'être en admiration devant la beauté des images. Allait-on enfin avoir un jeu qui allait sonner l'éveil de la Jaguar d'Atari, la console 64 bits ?

Le jeu sortit en novembre 1993 et s'il est resté dans un anonymat de bon aloi, c'est tout simplement que le résultat final était aussi convaincant que pouvait l'être la preview...Mais sans plus.
OK les décors sont vraiment magnifiques, l'effet de relief est saisissant et les sprites sont d'une netteté sans faille. Les graphismes ont certes leur importance, mais le reste est totalement inexistant, faisant de ce jeu un incroyable navet, dans le genre "tape à l'oeil mais étonnamment creux".

Premier exemple de vide : il n'y a aucune musique, les programmeurs ont tout misé sur les bruitages de tir et d'explosion. Et même s'ils sont corrects dans l'absolu, c'est bien insuffisant à donner un semblant de vitalité à l'ensemble.
Deuxième exemple de vide : les contrôles sont parfaitement à la ramasse, avec un engin lent au tir grabataire, et ce n'est pas la pauvre évolution de votre tir en genre de vague qui rendra le jeu un poil plus nerveux...Aucune subtilité de gameplay ne plaide en faveur de ce jeu, le bouclier momentané que vous pouvez activer semble totalement inadéquat devant la mollesse de l'ensemble.
Et c'est bien là que réside le troisième exemple de vide : un rythme vraiment inexistant. C'est lent, le peu d'ennemis présents donne un final soporifique, en bref c'est carrément chiant. Player fun ? Inexistant !

Détail : le personnage, Trevor Mc Fur, semble avoir été designé pour concurrencer Fox McCloud qui avait en ces temps-là marqué les joueurs sur Super Nintendo...Et quand on sait ce que les 16 bits qui régnaient sur le marché ludique en cette année 1993 ont accueilli comme shoot them up glorieux et légendaires, il ne reste qu'une explication possible pour comprendre pourquoi ce qui aurait pu être un shmup 64 bits (donc qui aurait du tout détruire sur son passage) n'est finalement même pas digne d'un jeu sur 8 bits...Les développeurs se sont attaqués à trop gros pour eux et n'étaient pas conscients des capacités de leur support...Ce qui semble d'ailleurs être la malédiction de cette console trop en avance sur son temps.

Mais de là à nous produire juste un brouillon de shmup, il y a quand même un pas. Allez, on oublie cet ersatz et on passe à un vrai shmup, merci.

Graphisme : Magnifiques, c'est la seule chose positive dans ce jeu.
Son : Bons bruitages, pas de musique. En gros, on se fiche quand même un peu de nous, là.
Avis du testeur :
3/10
Avis de 10 visiteur(s), moyenne : 2.95
3/10
Vos commentaires sur Trevor McFur in the Crescent Galaxy ( Ajouter un com)
Ryosuke, le 09/11 à 17:10 :
Trombone, le 09/11 à 16:35 :
, le 09/11 à 14:25 :
Page n°[1]