Recherche avanc�e


Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Spider Fighter
Spectrum 2000 Spriggan Mark 2 - Re-Terraform Project
2600 Année : Testé par YaceTous les articles de Yace
Editeur : Activision Dernière màj. le 25-04-2011
Deux joueurs alternés
Pas de scrolling










Pourquoi ce titre? : Le chasseur d'araignées.

Sorti en 1982 sur Atari 2600, Spider Fighter est à nouveau un de ces shmups très inspirés des Envahisseurs de l'Espace, un genre de shmup qui a connu ses beaux jours sur cette bécane.

Le principe est simple : avec votre euh...engin, il vous faudra détruire les araignées arrivant de la partie supérieure gauche de l'écran avant qu'elles n'aient réussi à voler votre reserve de fruits, située dans la partie supérieure droite de l'écran. Oui oui je sais, les araignées ne se nourrissent pas de fruit, elles sont toutes carnivores que ce soient les araignées tisseuses ou les lycoses, mais bon, on est là pour jouer, pas pour un cours de sciences naturelles.
Passé ce premier aspect, Spider Fighter est un jeu réellement surprenant. Les ennemis sont évolutifs et de sprites assez conventionnels finissent en araignées bien reconnaissables, mais surtout disposent de la faculté de pondre d'autres ennemis qui viendront encore vous compliquer la tâche tandis que ces distinguées prédatrices s'amèneront toujours plus près de vos fruits ! Il vous est allègrement recommandé de réussir un perfect à chaque stage, car si vous réussissez à finir le tableau en cours avec votre reserve de fruits intacte, le jeu vous accordrera un extend. Et stocker des vies peut être utile voire fondamental.

Car le rythme du jeu est à nouveau très étonnant. Les ennemis arrosent copieusement et leurs diverses métamorphoses en rajoutent encore. Mais la cause est tout sauf perdue, car vous aussi disposez d'une cadence de tir assez impressionnante ! D'où des écrans blindés de tirs, loin de l'image récurrente du shooter "bip bip" lent et souvent affreusement corsé à cause de sa mollesse. Ici, c'est droit dans l'action, et ça canarde sec. L'intensité est donc plus qu'au rendez-vous, on assiste à d'authentiques pilonnages en règle et le fun est immédiat.

Est-il nécessaire de revenir sur les aspects purement techniques du jeu ? On est sur Atari 2600. Toujours des décors réduits à leur plus simple expression et une bande sonore constituée de bruitages, mais le tout est compensé par un gameplay instinctif, simple et addictif, du shooter dans sa plus simple (et noble ?) expression. On défonce tout, on esquive, on vise, on gagne, on perd...Finalement la base de tous les shmups.

Et encore un très bon jeu pour ceux à qui le roots ne file pas d'urticaire. Et ça fait plaisir à voir que le fun opère encore aujourd'hui, presque trente ans après. Et c'est quasi-émouvant de prendre sa revanche sur le temps en jouant à des titres sortis alors même qu'on n'avait pas encore la fibre shmuppesque, et que dire pour les joueurs qui n'étaient encore qu'à l'état de spermatozoide et d'ovule ?

Et en bonus, le spot publicitaire du jeu. Badoumba !

Graphisme : S'il faut juger les sprites, on peut dire assister à de premières transformations qui devaient faire leur effet.
Son : Bruitages classiques. N"hésitez pas à vous mettre une petite compilation années 80 pour meubler.
Avis du testeur : Yace
8/10
Avis de 3 visiteur(s), moyenne : 7.8
8/10