Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3679 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Laudec, Islandpatmos, SOKIDAWN.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Dodonpachi DaiFukkatsu 1.5
DoDonPachi Daifukkatsu Dodonpachi Daifukkatsu Black Label -Ketsui Mode
360 Année : Testé par Tous les articles de Trizeal
Editeur : Cave Dernière màj. le 11-06-2011
Deux joueurs simultanés
Scrolling Vertical










N°7 au Top 20 des votes visiteursReine de shoots sur cette génération de consoles, la X-Box 360 accueille encore une fois un titre made by Cave. Le successeur de DoDonPachi Dai Ou Jou" (qui en est scénaristiquement la suite directe) se présente ainsi dans sa version 1.5. Petit rappel des faits pour les non initiés : à l’origine disponible sur arcade en version 1.0 ce jeu comportait quelques défauts disons de finalisation comme par exemple un counter stop dès la fin du premier loop (pour les tueurs de sticks hein^^). Ainsi assez vite Cave proposa aux possesseurs de la pcb une rectification : la version 1.5. Et joie ce DDP DFK (plus simple que réécrire Dodonpachi DaiFukkatsu !) est maintenant accessible sur console de salon pour les 360 jap.

Tout d’abord il existe sur ce présent site une excellente critique de la version arcade par Imaliprusram. Bien que je vais en rappeler certains points je vous invite à lire ou relire son test et mon attention se portera bien sur l’explication des nouveaux modes de jeu exclusifs à cette conversion.

Le titre profite des nouvelles fonctionnalités de son support : une image légèrement améliorée, des classements online, replays ou du tate. Bref une conversion exemplaire comme il est coutume de les faire ces derniers temps. Dans le mode Xbox 360 (qui correspond à celui de l’arcade) on retrouve le choix entre les trois vaisseaux : le rouge avec tir rapide et frontal, le vert homogène et ses tourelles orientables et le bleu plus lent mais qui arrose tout l’écran. Ensuite à vous de sélectionner soit le mode Bomb (avec plein de…bombes bien sur !), Power (la puissance du tir Boost est impressionnante !) et le Strong (mélange des deux et le plus accessible). Le déroulement du jeu sera identique pour les trois modes mais pas la façon d’y jouer.

Le scoring repose sur les chains (gaffe à les maintenir !) avec son multiplicateur à différents paliers et l’hyper aux propriétés multiples (« cancelleur » de boulettes, invincibilité temporaire). Toujours aussi exigeant le scoring ne tolérera aucun écart de votre part sous peine de voir des milliards s’envoler. A la fois frustrant avec l’auto bomb qui brise radicalement le compteur de hits à la moindre utilisation mais aussi tellement gratifiant si on joue parfaitement (le timing) ce système de Cave reste d’une efficacité rare. Pour plus de détails je vous renvoie au tuto du site extrêmement précis, qui vous expliquera plus succinctement le scoring, le positionnement des abeilles, comment accéder aux URA mid-boss, les extends ou les seconds loop (et plein d’autres choses encore).

Visuellement DDP DFK est une véritable tuerie ! Une beauté bourrée de détails, avec une lisibilité parfaite. Et que dire de la beauté hypnotique de certains motifs de tirs. Pour en finir appréciez le level design et les clins d’œil à la Ikaruga (les lasers bien sur !).Comme la perfection n’existe pas en ce bas monde j’ose critiquer une point qui m’agace assez : les boss loliputes et leurs cris débiles. Pourquoi dans un shoot futuriste on se retrouve avec ca ? Cave en met partout à tort et à travers et j’espère que cette mode cessera rapidement.

- Le mode Novice. Le système de jeu reprend le mode Xbox 360 exceptés ces quelques points. D’abord la chaine de hit ne redescend pas à zéro lors de l’utilisation des bombes. En plus votre stock de bombes se recharge complètement dès que vous attrapez l’item correspondant. Et puis les patterns sont vraiment simplifiés et la résistance des boss ridicule. Il serait tentant de dire que ce mode n’apporte rien sinon une facilité déconcertante. Mais il existe un coté positif au mode Novice. En fait on peut accéder au second loop (en respectant certaines conditions identiques aux autres modes) et là d’un coup l’histoire devient une autre paire de manches. Alors bien sûr la difficulté reste à des années lumières du « vrai » second loop mais on retrouve Hibachi à la fin qui vous enverra une sacré purée de pruneaux ! Dommage que ce second loop Novice ne soit pas accessible directement (on s’endort durant le premier…) car son challenge s’avère être vraiment intéressant.

- Le mode arrange A : inspiré de celui de Dodonpachi Dai Jou Ou (le jeu en montre des artworks entre les stages). En commençant par le plus simple on dispose d’un avec un seul vaisseau (le rouge) et en mode Strong (tir normal/boost). Le laser permet de faire monter une jauge qui une fois pleine vous donne l’item d’hyper. Cinq hyper maximums peuvent être obtenus et apparaissent en réserve à l’arrière de votre vaisseau. Le scoring repose sur le hit counter et la quantité d’abeilles attrapés de préférence quant elles flash (très important pour le score car des multiplicateurs particuliers s’appliquent aux abeilles).

Pour expliquer simplement voila la méthode à appliquer. D’abord utilisez le laser pour obtenir des hypers. Puis les claquer quand l’ecran se surcharge de boulettes. Le counter hit grimpe de manière exponentielle en tirant sur les boulettes avec le shot en normal. Dès que êtes vous acculés (des boulettes partout ^^) passez en mode boost et votre tir les cancellera libérant une porte de sortie et ensuite recommencez l’étape. Et n’oubliez pas surtout de choper les abeilles !

Une gymnastique à maitriser sachant qu’il existe bien d’autres spécificités du mode arrange A. L’Hyper mode dure moins longtemps en boost. Le rank augmente en fonction du nombre d’hyper que vous déclenchez (jusqu'à 5). Les Ura boss envoient un déluge de patterns diaboliques. Les boulettes sont de formes différentes (plus longues et moins larges). Perdre une vie ou déclencher une bombe ne fait pas redescendre le compteur de hit à zéro mais représente une perte d’environ 30 %. Et d’autres subtilités que vous laisse découvrir par vous-mêmes.

Un mode Arrange moins punitif en terme de scoring avec un délire visuel et des dizaines de milliards de points qui s’accumulent ! Et puis voir sa chaine de hit atteindre des valeurs titanesques (les records s’envolent à plus de 500 000 pour le stage 5) est vraiment gratifiant.

- Le mode Arrange B. Honnêtement au début on comprend rien mais tâchons d’y voir plus clair. Déjà on a affaire à un score attack par niveau. Le vaisseau tire automatiquement en shot, un bouton pour le laser et l’autre pour bomb (simple pression)/hyper (en le maintenant). Encore une fois on peut choisir plusieurs possibilités pour vaisseau (B, L, R et même une autre) avec des caractéristiques qui varient (laser plus puissant, durée de bombe augmentée, etc.…). Le rank est évolutif en clair plus vous jouez le stage plus les ennemis seront résistants, enverront des boulettes qui permettront de faire du point.

Déjà (avis perso) je trouve ce principe assez fastidieux : faire encore et encore le même stage pour atteindre un rank élevé n’a rien de vraiment motivant. En plus Cave nous rajoute tout un tas d’éléments assez pénibles à assimiler. Entre les abeilles qui modifient la vitesse, densité ou orientation des patterns et les deux jauges à peine visibles sur les cotés de l’écran (la rouge pour des items et la bleu pour le multiplicateur de rank) il faut vraiment s’accrocher pour tout comprendre. Mais on rajoute aussi les deux barres d’hyper, la bombe et d’autres indicateurs en bas de l’écran…

Bref du lourd à diriger mais heureusement en simplifiant ce mode ce joue de la façon suivante. Faire monter l’hyper le plus rapidement possible en collant les ennemis avec le laser. Balancez l’hyper pour transformez les boulettes en items hexagonaux puis envoyez la bombe pour les aspirer. En mode hyper remplir les jauges pleines rapportent une bombe gratos ce qui permet de réitérer la manœuvre. Avec des ranks élevés les points pleuvent de partout et là ca devient bien grisant mais la marche sera vraiment longue avant de pouvoir profiter de l’orgie…

- Le mode en dlc card dispo avec la première édition du jeu. Déjà la route URA mid boss est automatique avec en plus un seul loop et Hibachi à la fin. Pour jouer seulement trois boutons avec le même pour bombe et hyper. L’hyper mode beaucoup plus court se remplit par contre plus vite. La chaine de hit est beaucoup plus facile à maintenir et ne se brise plus en utilisant la bomb. Mais une auto bomb en consomme deux et l’item B de fin de niveau remplit votre stock intégralement.

Ce mode vraiment spectaculaire visuellement repose sur la combinaison entre hyper et bombage des lasers. Il faut balancer les Hyper, détruire les lasers ennemis (qui lâchent une pluie de boulettes en explosant) ou selon les situations rester collé aux lasers ennemis avec le tir chargé. Plus vous utilisez des Hyper plus le rank augmente avec ensuite les patterns du second loop. L’écran se charge assez vite intégralement, passer en mode Hyper permet de canceller et surtout d’augmenter le compteur de hit. Les abeilles attrapées rapportent une bombe supplémentaire et déclenche un multiplicateur spécifique qui fait grimper le score.

Et enfin il faut absolument bomber les lasers des boss. Les points s’envolent alors en milliards et avec un suicide on récupère des bombes celui-ci est donc hautement recommandé. Mais paradoxalement pour réussir un score de malade il suffit de maximiser cette technique sur Hibachi car on réalisera ainsi plus de la moitié du score final. Dommage car ainsi les premiers niveaux ne sont pas assez bien récompensés et réduisent les possibilités de jeu en terme de scoring. Ce mode reste néanmoins extrêmement fun et l’avalanche de boulettes fait vraiment plaisir à voir !

Cave réussit au final à rendre accessible ce titre monstrueux. Les joueurs lambdas comme les superplayers y trouveront largement leurs comptes tant le panel des possibilités offertes s’avère fantastique ! A vous de choisir votre façon de jouer (survie, scoring ou les deux ^^). Mais n’oubliez pas que de votre degré d’implication dépendra la maitrise de ce Dodonpachi DaiFukkatsu.

Ce titre Arcade était déjà une énorme tuerie et sa conversion le confirme comme référence du genre manic shooter. Les modes exclusifs permettent en plus d’avoir des expériences différentes tout en conservant cette frénésie et exubérance qui lui sied si bien (le mode Arrange B reste pour moi néanmoins en deça). Une suite véritable hommage à ses prédécesseurs qui s’inscrit parfaitement dans la continuité de ses acquis. Seule petit reproche un léger manque d’innovation mais la maitrise de l’éditeur est telle que ce défaut en devient vite accessoire.

Au final un cru tout bonnement exceptionnel à déguster avec délectation !


6 jeux liés : DoDonPachi, DoDonPachi Dai Ou Jou, DoDonPachi Daifukkatsu, DoDonPachi Dai Ou Jou Black Label, DoDonPachi Dai Ou Jou, Dodonpachi Daifukkatsu Black Label -Ketsui Mode
Graphisme : Une beauté étincelante !
Son : Des reprises des anciens thèmes de la série
Avis du testeur :
9/10
Avis de 56 visiteur(s), moyenne : 9.83
10/10
Vos commentaires sur Dodonpachi DaiFukkatsu 1.5 ( Ajouter un com)
, le 09/01 à 01:47 :
, le 14/06 à 22:21 :
Page n°[1]