Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3674 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Johntimber, Mpierrem5, Bluefly.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Soldier Blade
Solaris 104 Soldner-X Himmelsstürmer
Pcengine Année : Testé par Tous les articles de Laucops
Editeur : Hudson Soft Dernière màj. le 05-04-2009
Un joueur
Scrolling Vertical










Chez Hudson, on sait produire des suites avec une régularité de métronome (suisse). Ce qui est vrai à propos de la série Mario Party – 8 épisodes en 9 ans – l’était déjà à l’époque de la pce : Un Power league et un soldier par an (sans compter l’épisode « gaiden » Star Parodier), c’était le tarif. Alors bien entendu, ce parallèle entre une série casual par excellence, une lignée de jeux de base-ball et la trilogie Soldier ne laisse pas augurer du meilleur pour cette dernière. Serait-ce l’effluve rance de la cupidité qui flotte dans l’air ?

En fait non, c’est juste que j’ai oublié de descendre la poubelle. Pour une fois, rapidité ne rime pas avec bâclé : chaque épisode a été soigné. Et si d’aucuns reprochent un manque d’innovation à Final Soldier (ce qui, sans être tout à fait faux, ne l’empêche pas d’avoir une sacrée personnalité), il faut en revanche reconnaître que Soldier Blade apporte un lot de nouveautés très appréciables.
La première concerne le rendu graphique. Les développeurs ont opté pour des ennemis plus gros, souvent typés mecha, et très détaillés. La palette est plus mate que précédemment. Le résultat est magnifique, particulièrement pour les sprites (je concède une petite préférence pour les décors des épisodes précédents).
Le système d’armement est quant à lui sensiblement modifié : le choix s’effectue entre trois couleurs (contre quatre auparavant) et les missiles ont été supprimés. Par contre, un petit robot vous accompagne dès que vous prenez une option : outre la puissance de feu supplémentaire, il s’avère être un bouclier efficace. De plus, les trois dernières options ramassées (affichées en bas à droite de l’écran) peuvent chacune faire office de smart bomb, particulièrement efficaces contre les boss.

On aime s’inspirer de grandes réussites chez Hudson : si Gunhed a servi de base pour concevoir SSS, de même que Thunder force III pour Gate Of Thunder, il me semble que l’inspiration est venue cette fois-ci du côté de Spriggan. Ce système 1 option = 1 smart bomb, avec l’affichage du dernier trio en bas à droite, plus certains aspects graphiques (palette, taille et finition des sprites, et puis les nuages du 2è niveau rappellent ceux du level 1 de Spriggan…) me font immanquablement penser au bébé de Compile. Mais la comparaison s’arrête là, tant le gameplay est différent.

La grande force de ce shoot, outre sa beauté, est sa mise en scène : le jeu regorge d’effets sympas, à défaut d’être originaux : visite régulière du last boss, variété des environnements, falaise qui se fend pour dévoiler une base souterraine, boss qui vous téléporte dans une dimension parallèle, etc.
Au passage, notons que l’inspiration concernant les boss est nettement au rendez-vous sur cet épisode, au contraire de Final Soldier. L’affrontement final au-dessus de la lune est particulièrement majestueux, avec la terre en toile de fond. Le tout porté par une musique de circonstance. L’ensemble de la bande-son est d’ailleurs une réussite au moins égale à celle de SSS (Keita Hoshi étant à la baguette sur ces deux jeux).
Ces ingrédients composent une sauce de premier choix, et Soldier Blade est un shoot tellement divertissant qu’on y revient régulièrement pour se faire un p’tit plaisir.

Seuls bémols : d’une part, je trouve les caravan stages un peu moins nerveux que sur les deux précédents opus. D’autre part et surtout, l’extrême efficacité des smart bombs fait qu’on a un peu tendance à céder à la facilité face aux boss, au lieu de se livrer à un corps à corps long, dangereux mais loyal. Et le jeu en devient relativement aisé. Bon, Final Soldier a aussi le défaut d’être un peu trop permissif, mais il dispose d’un mode de difficulté très bien dosé (Hard). Dans Soldier Blade, on passe directement au mode Expert qui lui est vraiment TRES balèze. Il manque le niveau intermédiaire qui fait le charme des précédents épisodes. Dommage, sans quoi nous aurions été face à un must absolu. Mais s’il ne détrône pas Super Star Soldier, il n’en demeure pas moins archi-indispensable.


3 jeux liés : Final Soldier, Super Star Soldier, Star Soldier - Vanishing Earth
Graphisme : sprites très détaillés et mechas rutilants, une merveille.
Son : comme pour les autres épisodes, de superbes musiques.
Rom dispo (507 téléchargements)
Avis du testeur :
9/10
Avis de 122 visiteur(s), moyenne : 9.68
10/10
Vos commentaires sur Soldier Blade ( Ajouter un com)
, le 04/01 à 06:34 :
Bydos, le 26/08 à 19:21 : le meilleur soldier et tout ce qui fait la magie de la pc engine : on prend son pied immediatement, des le niveau 1 avec un scrolling a toute vitesse.et la musique du stage 3!!!!la difficultee est mieux dosee que dans SSS et les graphismes sont les meilleures de la serie.Le module liberant les smarts bombs de differents types selon la couleur de l'arme detenue est une chouette idee.
, le 30/12 à 16:54 :
, le 12/04 à 09:48 :
, le 02/04 à 19:12 :
Page n°[1] [2] [3] [4] [5]