Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3678 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Islandpatmos, SOKIDAWN, Makaro.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
Naious
Mystic Riders Namco Arcade Classics : Galaga & Galaxian
x68000 Année : Testé par Tous les articles de Hagane
Editeur : Exact
Un joueur
Scrolling Horizontal








Une menace pèse sur la terre, une station spatiale devenue complètement folle menace de détruire la terre et ses habitants sous prétexte que les hommes en plus d’être nuisible pour la terre, le sont également devenu pour l'espace.
C'est sur base de cette intro on ne peut plus banale et dans un engrish au sommet de sa splendeur que commence le jeu.

Et c’est à nous à bord de notre avion surarmé qu’il revient d’anéantir cette menace spatiale.
Le système d’armement est proche de celui de Thunderforce. On trouve les armes au fur et à mesure de notre progression dans le niveau pour arriver à un total de 4 armes disponible pouvant chacune être upgradée. Par contre ici on dispose également de 4 formations pour nos options , ce qui offre pas mal de possibilités.

La difficulté du jeu est extrêmement élevée, le masque de collision de l’avion est énorme et couvre l’engin dans son entier (chose courante pour les shmup de cette époque), ce qui est loin de faciliter les choses. De plus dès qu’on meurt, en plus de perdre nos options, on perd également l’arme que l’on avait à ce moment là. Ce qui fait que l’on recommence à poil en plein milieu du niveau et vu que récupérer une arme est presque plus difficile que de terminer le niveau sans perdre de vie, je vous laisse imaginer la frustration…
Heureusement les concepteurs ont prévu 7 crédits (pour les plus mauvais d’entre nous :p) pour terminer les 6 niveaux que nous propose le jeu. Ceux-ci étant plutôt varié (base spatiale, niveau organique, aquatique, ville terrienne). Graphiquement pour un jeu de 1990 c’est assez bien réalisé bien que parfois inégal, les décors sont colorés et utilisent plutôt bien certains effets tels que les distorsions.

Les musiques sont certainement le gros point fort du jeu, les thèmes sont très variés, hyper nerveux et collent parfaitement à l’ambiance du jeu.
Donc en conclusion, Naious est un jeu qui au niveau de l’intérêt ne propose rien de bien original, on voit que les concepteurs ont été chercher un peu partout des éléments de jeux existant et les ont tous intégrés dans leur jeu, chose qui souvent est assez casse gueule, mais on peut dire qu’ici c’est plutôt réussi. En effet sans être transcendant, le jeu reste très agréable à jouer et va certainement plaire à tous les amateurs de shmup old school.

2 jeux liés : Thunder Force IV, Thunder Force III
Graphisme : bien réalisé mais inégal
Son : thèmes agréables et hyper nerveux
Avis du testeur :
7/10
Avis de 6 visiteur(s), moyenne : 5.86
6/10
Vos commentaires sur Naious ( Ajouter un com)
Alec, le 16/03 à 13:47 :
Page n°[1]