Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3674 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Johntimber, Mpierrem5, Bluefly.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
FireBird
Fire Shark Fireblaster
Hino Tori
msx Année : Testé par Tous les articles de Marthe2k3
Editeur : Konami Dernière màj. le 05-05-2005
Un joueur
Scrolling Vertical










Encore un jeu konami exclusif au MSX, et non des moindres croyez moi. On tient là un shoot pédestre de première classe.

Tout d’abord l’histoire, un tant soit peu originale car poétique : vous êtes un oiseau lyre qui a été transformé en humain, et vous devez trouver un certain nombre de parchemins avant de pouvoir retrouver votre forme animale. Ça change des aliens et des princesses à sauver. Ah, on me signale que pour les princesses, c’est un autre type de jeu. Autant pour moi.

Bref, l’originalité scénaristique n’est pas la seule qualité de ce soft, loin s’en faut. A tel point que je ne sais pas trop par où commencer. Tout d’abord, le personnage peut sauter. Ca n’a l’air de rien, mais ça permet pas mal de subtilité dans les esquives, et aussi pour éviter de se retrouver ralenti par l’eau ou les marécages. Ensuite, les items sont nombreux. speed up sous forme de sandales, invincibilité temporaire et j’en passe. Ces objets sont obtenus en détruisant certains ennemis, qui ressemblent un peu à des citrouilles. Parfois, ces mêmes citrouilles laissent échapper des plumes, qui permettent d’acheter des armes, via F2.

Le couteau de base est déjà assez efficace et d’un débit correct, mais on pourra dès lors acheter des projectiles enflammés, des boules de feu entourant son personnage, un 3-way, des one ups, etc…

Tout cet arsenal ne sera pas de trop pour venir à bout du bestiaire qui vous attend, et qui est inspiré de la mythologie asiatique, et qui donne un côté très atypique au jeu.
En pressant la touche F3, on accède à son inventaire. On ne peut certes pas en faire grand-chose, mais on sait combien d’items on a pris, de combien de speed ups on dispose par exemple.

Plus étonnant, en pressant F4, on peut regarder la carte…
Et oui, une carte, car la plus grande force du jeu, c’est de mêler au shoot un élément de recherche des plus intéressants Certes, on ne peut pas influer sur le scrolling, mais parfois, on peut sortir de l’écran à droite ou à gauche pour accéder à une autre partie du niveau. C’est un peu comme si chaque niveau était composé de plusieurs bandes qui scrollent, et que l’on se déplaçait latéralement de l’une à l’autre. Cette liberté de mouvement est donnée au joueur afin qu’il puisse collecter les fameux parchemins que j’évoquais en début de test. Chacun de ces parchemins, et c’est ce qui fait que tous les trouver est indispensable pour finir le jeu, ouvre un porte spécifique. Et c’est là qu’on voit que Konami est génial, pour les hérétiques qui en douteraient encore. Les parchemins d’un niveau peuvent ouvrir une porte d’un autre stage. Ainsi il va falloir faire des allers retours dans les niveaux, chose rendue possible par un choix après la défaite de certains boss. Ainsi, si le jeu ne comporte que 6 stages, il force le joueur à les refaire plusieurs fois, en lui faisant découvrir à chaque passage un chemin différent. De même, certaines bifurcations demandent à aller à l’encontre du scrolling, et les passages délicats ne manquent pas.

Le niveau de difficulté est bien sûr assez élevé, mais les crédits sont illimités, et l’armement, les items et parchemins obtenus sont acquis une fois pour toutes, ce qui en fait un jeu à essayer vraiment par tous.

2 jeux liés : Elemental Master, Twinkle Tale
Graphisme : Très beau, pour un jeu de 1987, c’est vraiment sublime
Son : Excellentes musiques, mais hélas très peu nombreuses. Bons bruitages.
Avis du testeur :
9/10
Avis de 114 visiteur(s), moyenne : 9.69
10/10
Vos commentaires sur FireBird ( Ajouter un com)
Kofneo, le 15/05 à 22:10 :
Devrim, le 09/12 à 18:28 :
Lyle, le 17/07 à 17:57 :
Danjuro, le 14/05 à 12:52 : J'aime beaucoup ce jeu aussi. Ce grand fatras de genres melanges me rappelle Ranarama en fait, jeu au prime abord anodin et qui camouflait une richesse insoupconnee des qu'on laissait trainer ses mains au hasard du clavier.
Yan, le 09/05 à 03:47 :
Page n°[1] [2]