Recherche avancée

Login :

Pass :
Ouvrir un compte?
3673 membres inscrits
Les 3 derniers membres :
Mpierrem5, Bluefly, Gnomon.

Options de tri :
Moteur de recherche


Actu du 03-05-16 (RSS) :
Ajout de la critique de Raiden V par Shadow Gallery.

158 mots dans le dico.
1376 jeux dans la base.
Les 10 derniers jeux :
- Aka to Blue
- Raiden V
- Mushihimesama
- Zenohell
- ReDUX Dark Matters
- Steredenn
- Raiden IV Overkill
- Aero Chimera
- Simulation 296
- Pleasure Hearts
Les 15 derniers...


Google+
KU2
Koutetsu Yousai Strahl Kyukyoku Tiger
x68000 Année : Testé par Tous les articles de Hagane
Editeur : Panther Software Dernière màj. le 18-01-2008
Un joueur
Scrolling Vertical










Pourquoi ce titre? : Ku² est l’acronyme de « Kuapra’s Unknown Animal » et fait référence aux bestioles qui accompagnent votre engin dans votre périple. L’exposant (²) quant à lui signifie que le jeu est divisé en deux chapitres.



Avant de débuter le test, parlons rapidement du développeur ; Panther Software est une compagnie peu connue et qui n’a pas été très productive en terme de jeux, bien que fondée il y a déjà plus de 20 ans. De plus, leurs productions sont dans l’ensemble plutôt passées inaperçues, ils ont sorti dernièrement plusieurs jeux assez obscurs sur XBOX.
Si je vous dit Metal Dungeon ou Braveknight, ça vous dit quelque chose ? …Et bien moi non plus. Mais bon, ne partons pas avec un à priori négatif et laissons leur le bénéfice du doute, examinons le jeu qui nous intéresse de plus près pour nous forger une idée.

Bien que composé de 2 jeux bien distincts, j’ai décidé de ne pas faire de fiches séparées pour les deux chapitres, car j’estime que ceux-ci ne sont pas assez différents pour que cela en vaille la peine. La seule chose qui les diffère vraiment est le décor où se déroule l’action.

Débutons avec Ku2 Comic :

Ku2 Comic se classe dans la catégorie des Cut’em Up, vous savez ces shoots coloré, niais et débile à souhait mais au combien attachant.
Et comme dans tout Cut’em Up qui se respecte, le scénario tient sur deux lignes, et n’a évidemment aucune importance. Il s’agit juste d’un prétexte pour aller dégommer du vilain.
Jugez par vous-même : Le vilain patron de la plus grosse multinationale du monde à décider de prendre le pouvoir, et pour ce faire, il a mis sur pied une armée privée qu’il va lancer à l’assaut de la terre. Heureusement pour nous un gentil alter-mondialiste va se dresser contre ces ultra-capitalistes et nous délivrer de leur emprise... (N.B. je me suis permis quelques libertés avec le scénario )

Cette première partie repose sur un mécanisme de gameplay simple mais original et efficace. En plus de l’armement upgradable dont vous disposez, votre engin est suivi à la trace par un module modélisé sous forme de sangsue. Ce module à plusieurs utilités et fonctionne de la manière suivante : votre bestiole grossira au fur et a mesure que vous la gaverai d’ennemis. Dans la pratique il faudra juste faire en sorte de la placer en face d’un ennemi, pour que celle-ci le gobe.
Alors à quoi cela sert il de la nourrir ? Et bien premièrement votre module peut également tirer et évidemment, plus celui-ci sera gros, plus le tir sera puissant. Mais ce n’est pas tout, ce module vous protège également des tirs ennemis, et donc le fait de vous planquer derrière permettra dans pas mal de situations de sauver votre peau. D’où l’importance de bien le maîtriser.

Techniquement le jeu est impeccable, les graphismes sont très soignés et détaillés. Je pense que les screenshots parlent d’eux même, je ne vais donc pas m’attarder plus longtemps sur le sujet. Par contre, ne vous laissé pas berner par l’aspect enfantin des graphismes, la difficulté est assez élevée et arriver au boss final ne sera pas chose aisée, le nombre élevé de niveaux ne facilitant pas les choses.

Au final, il faut avouer qu’il n’y a pas véritablement d’ombres au tableau de cette première partie, tout y est : gameplay original, technique impeccable et durée de vie importante. Conclusion : un bon 7/10.

Mais continuons avec le second épisode et voyons si les développeurs ont réitéré la performance.

Ku2 Serious :

La deuxième partie du diptyque est complètement différente en ce qui concerne l’aspect graphique du jeu, ici fini le monde coloré et kawai et place aux monstres bio-organique.
Votre rôle dans l’histoire, est de défendre notre système solaire contre les vilains aliens. Ceux-ci ayant projetés de partir à l’assaut des colonies spatiales et d’anéantir la race humaine. Un tel scénario devrait en toute logique animer la flamme héroïque qui est en vous...ou pas.

Techniquement le jeu est toujours aussi soigné et les couleurs « froides » viennent renforcer l’ambiance « Giger-esques » du jeu. A la vue des screenshots on s’aperçoit que les développeurs ont fortement été influencés par le chef d’œuvre d’Irem : R-type. Ne les blâmons pas pour ça, au contraire je considère cela plutôt comme un bon point, étant donné que le jeu de référence est une merveille d’esthétisme. Même si, évidemment, on en est très loin.

Mais la ressemblance s’arrête là, car le gameplay, reste sensiblement le même que celui de Ku² « Comic ». Votre engin est de nouveau équipé de modules, mais contrairement au premier chapitre, vous en avez deux qui sont disposés de part et d’autre de votre vaisseau. Ces deux modules pour pouvoir tirer, doivent être nourris avec des ennemis, et plus ils mangeront, plus le tir de ceux-ci sera puissant. Il y a malgré tout un nouvel élément qui a son importance, le nombre d’ennemis que vous avalerez correspondra au nombre de boulettes que vos bestioles cracheront.
Il faudra donc faire en sorte d’être toujours à pleine puissance pour pouvoir battre certains ennemis plutôt coriaces, notamment les boss de fin de niveau qui ont le mérite de donner du fil à retordre.

Personnellement j’aurais tendance à préférer cette deuxième partie, non pas qu’elle soit intrinsèquement meilleure. C’est juste que je préfère l’ambiance « science-fiction des années 80 » que dégage l’épisode « Serious ».
La note : 8/10

Mais bien sûr, je laisse à chacun le loisir de se faire sa propre opinion en testant les 2 épisodes. Surtout que deux jeux pour le prix d’un, ça en vaut vraiment la peine


Graphisme : Techniquement réussi
Son : Thèmes corrects dans l'ensemble.
Avis du testeur :
8/10
Avis de 1 visiteur(s), moyenne : 8
8/10
Vos commentaires sur KU2 ( Ajouter un com)
Pas encore d'avis sur KU2